Infos sur projet Sibérie.

Publié le par Les Chroniques chimériques de Stanislas

 Quelques infos suuplémentaires sur le projet Sibérie.

 

 Au niveau des persos : 

 

Juda Koriakski.

Description.

 Personnage principal de l’histoire, Juda est un homme de 35 ans de type slave.

 Il mesure 1.80m avec une musculature discrète mais bien dessiné.

 Son corps porte quelques stigmates de sa vie passé.

 

Caractère et motivation.

  Silencieux et solitaire, il apprécie moyennement la compagnie des autres.

  Il préfère une solitude plus protectrice.

  La projection dans l’avenir n’est pas son fort, calcule peu.

 

  La vie carcérale l’a un peu cassé mentalement, son regard s’est quelque peu éteint.

 

Divers.

  C’est un ancien soldat d’élite du corps des Spestnaz, décoré par le président pour actes de bravoures durant la guerre d’Ukraine.

  Mais lors des émeutes de Moscow, il s’oppose à l’autorité de son supérieur, qui lui demande de tirer dans la foule ; il  refuse et tue le colonel.

  Arrêté, il est envoyé en prison, puis au goulag d’Alkonost. 

 

  Une cicatrice de plusieurs centimètres est visible à la base de son occiput, avec un code barre tatoué dessous.

  

  Il est considéré comme le prisonnier le plus dangereux de Russie.

 

 

 Quelques infos au niveau du bestiaire  :

 

Les fstracts.

 Poissons mutants serpentiformes, originaire de la mer polluée de Barents. Il mesure entre 2.00m et 3.00m de long, et pèse environ  45 kg.

  Les fstracts ont un nombre considérable de dents. Elles sont  disposées autour de sa gueule et sont extrêmement pointues.

  Les fstracts mangent de tout.

 Génétiquement modifié par la mer Arctique, leur chair a gagné en saveur, devenant un met très apprécié par la notables de Moscou.

 

 Un effet psychotrope est possible lors de consommations massives.

 

 

Le Mammouth.

  En 2018 le mammouth de Sibérie ressemble presque à son glorieux ainé. De taille identique (environ 5.5 mètres de haut), l’éléphantidé se différencie  par un pelage gris sale et des défenses extrêmement longues touchant souvent le sol.

  Son comportement a quelque peu changé…il n’a pas plus peur de l’homme.

  Malheureusement irradié, le mammouth est en voie d’extension.

  On ne compte plus qu’un troupeau de pachydermes dans toute la Russie, concentré dans la zone contaminée.

 

   

  Voila...

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article